Image default
Sciences et technologies

La fonderie sous-pression : un procédé très précis pour la fabrication de diverses pièces

Plusieurs d’entreprises œuvrant dans les secteurs industriels sont à la recherche de partenaires de confiance pour la réalisation de pièces en fonderie sous-pression. Il s’agit d’un procédé de fabrication dans lequel le métal en fusion est introduit ou versé dans des moules en acier. Ces derniers sont également connus sous le nom d’outillages et de matrices. Pour en savoir davantage sur le processus de production, il faudra se référer à l’article ci-dessous.

La fonderie sous-pression : quels sont les différents procédés ?

Tout d’abord, il convient de noter qu’un seul procédé ne pourra jamais satisfaire tous les projets. C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises proposent des solutions multiples afin de répondre aux besoins des clients en termes de fonderie. En général, elles font appel à trois types de procédés différents : la fonderie sous pression à chambre chaude, la fonderie à chambre froide et l’assemblage en métal injecté. La première pratique est utilisée pour le zinc et certains alliages de magnésium. Elle peut également être employée pour d’autres alliages à température de fusion basse.

Concrètement, elle convient aux alliages qui n’attaquent pas facilement les pistons et les creusets métalliques. Le second procédé, quant à lui, constitue une excellente option pour les métaux à température de fusion élevée comme l’aluminium. Tout au long du processus, le métal est liquéfié et versé dans une chambre froide à l’aide d’une poche de coulée. Il est également possible d’utiliser un piston à commande hydraulique pour injecter le métal à l’intérieur du moule. Enfin, le dernier procédé surpasse la majorité des adhésifs employés pour la jonction ainsi que la fabrication de petits composants.

Pourquoi choisir une usine en Chine pour le processus de fabrication ?

Sous-traiter la fonderie en Chine s’avère avantageux sous divers plans. Il s’agit avant tout d’un pays fortement orienté vers l’exportation. Son influence sur l’économie mondiale se renforce afin de satisfaire des clients français. De plus, ce pays fait appel aux nouvelles technologies de production dans le but de répondre aux exigences des consommateurs, que ce soit pour les petites ou les moyennes séries de pièces, alors qu’en général, ce procédé est facturé à des frais fixes et rédhibitoires. Grâce à l’avancée technologique, il sera aussi plus simple de surveiller les opérations réalisées par tout fournisseur chinois. En externalisant dans ce pays de l’Asie de l’Est, l’investisseur bénéficiera d’une réduction du coût de production et d’une main-d’œuvre plus productive. Cela est surtout dû au fait qu’il n’existe pas de délocalisation d’usine.

Quoi qu’il en soit, la réduction du tarif est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses sociétés préfèrent se tourner vers l’outsourcing pour la réalisation de leurs projets. Concernant le mode de travail du professionnel, ce dernier se basera spécifiquement sur le cahier des charges déposé par l’entreprise cliente. Il devra faire en sorte de respecter et de suivre les consignes à la lettre pour livrer des produits en adéquation avec les attentes de cette dernière. En passant par des fournisseurs chinois, toute société peut désormais se concentrer sur le cœur de ses activités. Il ne reste plus qu’à trouver une usine en Chine.

Related posts

Les tendances sur les nouvelles technologies cette année

Sonia

Pourquoi choisir une entreprise informatique à Genève ?

Angelique

Les smartphones pliables que vous devez connaître

Clarisse