Image default
Non classé Santé Tendance

L’épilation chez les hommes

Faut-il prendre rendez-vous pour une épilation homme à Paris ? Certains hommes hésitent à sauter le pas malgré l’envie de faire le ménage au niveau de leur pilosité. Certes, l’épilation chez les hommes n’est plus un mythe, mais jusqu’où peut-on aller ? Que proposent les instituts spécialisés dans l’épilation masculine ? Est-ce viril de s’épiler ? Parlons-en sans langue de bois.

S’épiler ou non, les dictats sur la pilosité masculine sont moins catégoriques

L’épilation masculine était une pratique courante dans l’antiquité. Dans la civilisation égyptienne, le corps recouvert de poils était propre aux populations barbares tandis que les pharaons affichaient une peau plutôt lisse. Dans la civilisation romaine, la bourgeoisie préférait les jambes bien épilées pour les dévoiler ensuite avec des tuniques courtes.

Et puis, entre la fin du XVIIIè siècle et le début du XXè siècle, les faces rasées et poudrées des grands hommes de l’histoire ont laissé place à des portraits plus barbus. Un changement important s’est opéré en termes de modèles d’identité. Et durant ces périodes successives de l’histoire, il y a eu comme un dictat que les hommes « devaient » suivre.

De nos jours, les tendances coexistent sans problème. Quand ils réservent pour une séance d’épilation pour homme à Paris ou ailleurs, les hommes sont plus libres. La pilosité ne définit plus ni la virilité ni l’appartenance sociale. Prendre rendez-vous pour une épilation chez Bgfactory ou chez un autre institut spécialisé n’est plus tabou.

Les hommes épilent moins la barbe et plus les autres parties du corps

Si dans l’ancien temps, la traque du poil concernait surtout la pilosité faciale, de nos jours, ces messieurs prennent rendez-vous pour une épilation homme à Paris (ou ailleurs), plutôt pour les différentes parties du corps en dessous du cou. C’est en tout cas ce qu’a révélé une étude réalisée par Gillette dans le lancement de l’un de ses rasoirs.

48% des hommes ayant répondu au sondage gardent la barbe (en la taillant régulièrement), mais traquent les poils qui se trouvent plus en-dessous. De toute façon, la barbe est de nouveau tendance et elle bénéficie de soins spécifiques au quotidien.

Ensuite, près de la moitié des hommes s’épilent le torse et le gardent sans poil de manière continue. Le chiffre baisse considérablement pour le dos parce que seuls 26% passent ce cap. Les abdos et les épaules y passent également avec un taux respectif de 25 et de 20%. Et bien entendu, que ce soit à la demande de leur compagne/compagnon ou de leur propre choix, 38% des hommes s’épilent le « boxer » La raison d’une épilation pour homme à Paris ou au fin fond de l’Égypte antique quant à elle, n’a pas changé depuis la nuit des temps. Cette traque du poil a avant tout un but esthétique. 47% des hommes qui s’épilent le font de nos jours pour être sexy et désirables.

Pour des questions esthétiques, les sportifs ont été parmi les premiers à assumer le retour à l’épilation masculine. Les nageurs, les cyclistes ou encore les body builders n’hésitaient pas à prendre rendez-vous pour une épilation homme à Paris ou dans d’autres villes. Et actuellement, la plupart des hommes qui choisissent de s’épiler le font toujours pour une question d’esthétique. Quoi qu’il en soit, beaucoup sont en quête de la méthode qui fait le moins mal. Les plus douillets pourront s’inspirer de certaines astuces pour s’épiler sans douleur.

 

Autres articles à lire

L’option camping pour ses vacances !

Irene

Quel est le prix d’un lifting du visage ?

Fanny

Maintenir votre poids pour être en bonne santé

Angelique

Le développement personnel, une nécessité de nos jours

Irene

Réussir le nettoyage de sa toiture et son entretien

Clarisse

Combien coûte une greffe de cheveux à Paris ?

Fanny