Image default
Maison

Comment évaluer le besoin énergétique d’un bâtiment ?

Le chauffage est vital pour tous, notamment lorsqu’on se trouve dans un pays à climat tempéré en hiver. On doit choisir le dispositif en fonction de la situation géographique du bâtiment, du volume de l’espace à chauffer et des besoins en énergie des résidents. Voici des solutions de calcul du besoin en chauffage d’un appartement.

L’intérêt à effectuer le calcul du besoin en chauffage

L’économie d’énergie est devenue un devoir civique depuis la crise pétrolière des années 70. Il est impératif de chauffer sa maison à une température maximale de 19°C et de l’y maintenir. Le calcul du besoin en chauffage du bâtiment s’impose donc pour le confort des résidents et pour le respect des normes légales en la matière. Pour ne pas faite d’erreur d’installation, il est conseillé de demander l’intervention d’un expert en thermique du côté de Nîmes (30) pour faire des économies à la fois d’énergie et d’argent. Nîmes est la préfecture Gard, c’est une ville qui attire par sa beauté un peu antique, grâce à ses diverses infrastructures anciennes comme les arènes et la Maison Carrée.

Quels sont les paramètres à prendre en compte pour connaitre ses besoins en chauffage ?

Critères à considérer pour connaitre sa consommation

Les conditions climatiques

Avant d’installer un système de chauffage, il faut prendre en compte plusieurs facteurs dans le calcul des besoins en chauffage, notamment la zone climatique du bâtiment, l’altitude, la température de base extérieure, le taux d’humidité, l’exposition au vent et à l’air. Autrement dit, l’installation diffère d’une région à une autre. Soulignons que la température de base est proportionnelle à l’altitude. Elle est de – 3°C en Occitanie, – 7°C en Région Parisienne et – 15°C dans les Vosges.

Le facteur ∆T tient également une grande importance dans la détermination de la puissance de chauffage nécessaire pour assurer un confort thermique agréable dans la maison. C’est la différence entre la température obtenue et la température de base.

La déperdition de chaleur

La déperdition de chaleur est un des éléments qui permettent d’optimiser le dimensionnement de son installation de chauffage et d’estimer la puissance des radiateurs à installer, afin de combler ses besoins en énergie. Il convient donc de vérifier l’isolation de la maison, notamment au niveau des murs, des fenêtres, des revêtements de sol, des plafonds, des cloisons et autres surfaces susceptibles qui pourraient être à l’origine de pertes d’énergie.

Les chauffagistes contrôlent ces éléments et calculent le coefficient K relatif à la perte d’énergie, avant de procéder à l’installation de chauffage central. Ce facteur doit être de 0,8 pour les murs extérieurs, 0,4 pour les toitures, 0,5 pour les sols et les plafonds, pour bénéficier au mieux des avantages du dispositif de confort.

La chaudière de chauffage central

Le technicien évalue la puissance de la chaudière nécessaire pour mieux dimensionner l’installation. Il effectue la somme de la puissance de tous les radiateurs et y ajoute une marge de 20% ou 30% selon le volume de la surface à chauffer. Ce calcul est simple lorsqu’on connait en amont le nombre exact d’échangeurs de chaleur nécessaires pour réaliser cette opération.

Les radiateurs existent en plusieurs matériaux, dont l’acier et la fonte d’aluminium. On les installe généralement sous les fenêtres ou près des portes, afin de faciliter la circulation de l’air chaud.

Autres articles à lire

L’aspirateur robot : pourquoi l’utiliser tous les jours ?

administrateur

Nettoyeur vapeur : comment faire le bon choix?

administrateur

Savez-vous que la chape est la base d’un bon plancher ou d’un beau carrelage ?

Clarisse

Les différents types de rideaux métalliques

Tamby

Tout savoir sur la pose des clôtures

Irene

Le système d’alarme sans fil idéal pour assurer la protection de son domicile

Fanny